Corinne Hoex - Les reines du bal

Ah, Les Pâquerettes ! Confort, sécurité, services ! Pour le bonheur, ça reste à voir. Dans cette résidence pour personnes âgées, un de ces endroits où la société contemporaine parque ses vieux et ses vieilles, vivent Madame Prunier, Madame Spinette, Madame Pincemin, tant d’autres. Elles forment le petit peuple inquiet, jaloux, radoteur de cet univers où l’on se griffe plus qu’on ne s’aime. Le monde les efface. Elles s’y cramponnent avec une vitalité féroce, héroïnes tragi-comiques de la farce qu’est vieillir, reines de ce bal où nous finissons tous par être invités un jour.  



Grasset, 2024
Collection Le Courage, dirigée par Charles Dantzig
96 pages/ 12×18,5/ ISBN 978-2-246-83834-0

Extraits de presse

C’est drôle et féroce, comme peuvent l’être les mamies en maison de retraite. Pardon,  » Les reines du bal  » de la résidence Les Pâquerettes. Voilà où nous propulse le court roman de l’écrivaine Corinne Hoex qui se gobe d’un trait, à la vitesse où les héroïnes descendent un paquet de bonbecs. Il y a là Madame Prunier, Madame Spinette, Madame Pincemin, Madame Simonart. Elles sont souvent inquiètes, parfois mordantes, généralement radoteuses et jalouses, tristement égarées et un peu toquées. Racontées au fil de petites pastilles sarcastiques introduites par des citations bien senties, ces mémés se donnent à lire en des portraits touchants. Pas de grandes aventures dignes du Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire de Jonas Jonasson, mais un journal infime piquant, aussi drôle qu’émouvant.

Aurore Harrouis, Nice-matin, 10 mai 2024

Entretien avec Marie-Ève Stévenne, La Librairie des ondes, RCF, 5 juin 2024